Un peu d'histoire…

Il est toujours difficile de retracer les circonstances exactes de la formation d'un organisme paroissial comme le Comité des Jeunes de Rosemont. Dans le cas qui nous occupe, nous pouvons connaître l'étincelle qui a fait naître le Comité. En effet, le fondateur lui-même a révélé ces circonstances : " Je m'en souviens, dit-il, comme si c'était hier (nous sommes en 1977). Ils (Raymond Richard, Claude Bond et Pierre Longpré) étaient venus me demander de bien vouloir m'occuper d'eux. C'est ainsi que j'ai commencé ma carrière d'instructeur. "


Il aurait pu limiter son rôle à celui d'instructeur d'une équipe de hockey qu'il aime beaucoup. Mais cette étincelle va le conduire plus loin, il pense à plusieurs équipes de hockey, à la formation d'une ligue, de plusieurs ligues.


À l'été 1953, alors professeur à l'école St-Jean-de-Brébeuf, le jeune Jean Trottier, alors âgé de 24 ans, se met dans la tête de former le Comité des Jeunes de la paroisse de Sainte-Philomène avec la collaboration de Marcel Levac, Jean-Paul Mongeau et Jacques Bellemare. Très préoccupé par l'éducation des jeunes, notamment par les problèmes de délinquance juvénile, Jean Trottier considère que le sport peut être un moyen privilégié d'occupation du loisir des jeunes gens.


Au début, le caractère du Comité est strictement paroissial comme le sont la plupart des organismes de loisirs à cette époque, même dans une grande ville comme Montréal. Ce n'est que vers 1960 que son influence s'étendra au quartier Rosemont. Durant la première année d'opération, trois équipes de hockey sont formées. Ce début, par le hockey, va dominer toute l'action du Comité des Jeunes jusqu'à nos jours.


Parmi les premiers collaborateurs du président fondateur, Jean Trottier, on peut mentionner les noms de Claude et Yvon Charrette, Édouard Lalonde et Gaston Desjardins. Plusieurs autres bénévoles vont se joindre à l'équipe du début ce qui va assurer au Comité les ressources humaines nécessaires, non seulement pour poursuivre son action, mais prendre une expansion peu ordinaire. En effet, dans les années 1950, nombreux sont les organismes paroissiaux de loisirs qui sont formés, mais leur influence se limite au cadre local, ce qui est normal.


Ce qui est extraordinaire, comme nous allons le voir, c'est que le Comité des Jeunes de Rosemont atteint une réputation à la grandeur du Québec et se manifeste même sur le plan international. C'est ainsi qu'un fait banal a donné naissance à une institution, à un mouvement socio-sportif, supporté par des milliers de bénévoles, qui a bien servi les jeunes de Rosemont et qui représente un modèle du genre au Québec.


L'organisation a vu le jour en 1952 et a fêté son 50ième anniversaire lors du lancement de la saison 2002-2003. Notre mission est de promouvoir le hockey dans un environnement sain, en enseignant les bases du hockey aux jeunes garçons et filles âgés de 3 à 20 ans, le tout en mettant l'accent sur le plaisir de jouer. Annuellement, nous accueillons près de 300 jeunes au sein d'une vingtaine d'équipes pour toutes les catégories de pré-novices à junior. Quelques-uns de nos membres se sont distingués:


Caroline Ouellette - médaillé d'or olympique d'hiver 2006 Turin 2006, médaille d'or olympique d'hiver 2002 Salt Lake City


Gaston Therrien Nordiques de Québec et Rockets de Montréal


Richard Sévigny Nordiques de Québec et Canadiens de Montréal


Pierre Lacroix Avalanches du Colorado


Maurice Labbé Black Hawks de Chicago


Robert Champoux Red Wings de Détroit


Yves Archambault Kings de Los Angeles


Michel Galarneau Whalers de Hartford


Léo Thiffault North Stars du Minessota


Jean-Yves Leroux Black Hawks de Chicago


Normand Descoteaux Canadiens de Montréal


Michel Charrette Les Boys I, II, III Et d'autres à suivre …

Commanditaires

Bingo Masson (3)
Bingo Masson 4
ICI Sport 2